Les végétaliens meurent t’ils 2x plus vite ?

A ton avis être végétalien est t’il bon pour la santé ?
Peut-on vraiment se passer entièrement de viandes ?

Ne plus manger de viandes diminue l’espérance de vie ?

La meilleur analyse sur le végétarisme que j’ai pu trouver sur le sujet est celle de Julien Venesson

Ce coach en nutrition qui recommande le régime paleo.

Issu d’une famille de parents pharmaciens, il entreprend des études dans la santé.

Dans son livre Paleo nutrition il explique que quelque soit son régime alimentaire :

– Omnivore

– Flexitarien
( manger de la viande occasionnelement )

– Pesco-végarien
( manger uniquement de la viande de poisson)

– Végétarien

– Végétalien

La clé de la longévité passe avant tout par une bonne alimentation sans excès et une bonne activité physique.

Extrait du livre Paléo nutrition

« La plus grand étude sur l’état de santé des végétariens,

est une étude allemande qui suit les participants depuis plus de 30 ans lors du dernier compte-rendu en 2005 après 21 ans de suivi les chercheurs concluent ceci dans cette étude les omnivores comme les végétariens ont une plus grande espérance de vie dès lorsqu’ils sont conscients de l’importance d’une bonne hygiène de vie pour la santé dans les détails le fait de ne pas fumer et d’avoir une activité physique régulière offre plus de bénéfice pour la santé que d’être un végétarien strict la faible diminution du risque de maladie cardiaque chez les végétariens pourrait s’expliquer par une moindre consommation de viande. »

Mais est-ce que statistiquement être
Le végétalisme augmente ou diminue l’espérance de vie ?

Voici un extrait très intéressant du livre:

« Quand on compare la santé des végétariens à celles des hommes omnivores les études qui visent à observer la santé des végétariens et des végétaliens se déroulent comme suit :
les chercheurs recrutent un très grand panel d’omnivores, de végétariens, et de végétaliens. (des milliers ou des dizaines de milliers)

Ensuite ils leurs demandent régulièrement et pendant plusieurs années ce qu’ils mangent. Ils leur posent des questions sur leur mode de vie
et observent l’évolution de leur état de santé.

Au bout de plusieurs années, ils analysent les résultats grâce à la puissance d’un ordinateur et essaient d’éliminer les facteurs dit confondant qui peut fausser les résultats.

Exemple de facteur confondant: 1 participant qui vit dans une région ensoleillée reçoit plus de vitamines D que quelqu’un qui vit plus au nord, ce qui lui confère naturellement des bénéfices sur la santé osseuse. autre exemple les personnes qui fume on risque de cancer nettement augmenté, sans que cela soit nécessairement en lien avec leur alimentation, etc.

Enfin un billet majeur donc il faut tenir compte dans ce type d’études, c’est que les végétariens et les végétaliens sont des personnes sensibiliser aux questions de santé elles font plus attention à leur mode de vie, fument généralement moins, ils font souvent plus de sport que les omnivores. Il s’agit d’un billet très important quasiment impossible à éliminer lors des analyses statistiques car il est intrinsèque au choix des participants de l’étude.

Que concluent ses études ? en 1999, la collaboration entre des chercheurs américains, anglais, Allemand et est Néo-zélandais, a permis de passer au crible toutes les études portant sur le lien entre végétarisme et santé. en regroupant cinq études (méta-analyse) ils ont pu établir que comparativement à un régime omnivore classique.

être végétarien diminue la mortalité cardio-vasculaire de 34 % et être végétalien diminue la mortalité cardio-vasculaire de 26 %( la moins bonne santé des végétaliens par rapport au végétarien s’expliquer par des déficits fréquents en vitamine B12 et en zinc mais aussi probablement en acides gras oméga-3 à longue chaîne, uniquement retrouver dans les graisses animales)

les chercheurs constatent aussi que les personnes qui mangent de la viande uniquement de manière occasionnelle on un risque de mortalité cardiovasculaire diminuée de 20 %

Pour les personnes qui mangent régulièrement du poisson mais pas de viande des chercheurs trouve une mortalité cardio-vasculaire diminuée de 34 %, exactement comme pour le régime végétarien.

Cela signifie que contrairement à l’hypothèse de Campbell, ce ne sont pas les protéines animales en elle-même qui sont nocifs pour la santé cardio-vasculaire, mais certaines d’entre elles seulement.

“La viande d’aujourd’hui n’est pas vraiment de la viande Paléo la viande consommée par les omnivores est fréquemment transformée en charcuteries, plats préparés et contient donc beaucoup de sel et d’additifs plus ou moins toxiques les phosphates par exemple.

la viande consommée par les omnivores est majoritairement issue d’élevage intensif dans lesquelles les animaux sont bourrés d’antibiotiques et nourri aux céréales riches en acides gras oméga 6 très inflammatoires comme l’acide arachidonique lorsqu’il est consommé en excès favorise le cancer et les maladies cardiaques.”
Concernant les autres causes de mortalité les chercheurs conclu il n’y a aucune différence significative entre les végétariens et les omnivores en ce qui concerne la mortalité par accident vasculaire cérébral cancer de l’estomac cancer du côlon, cancer du poumon cancer du sein cancer de la prostate et pour toutes les causes de mortalité confondues. »

Mon avis sur cette analyse

Elle m’a beaucoup plu. J’ai entendu beaucoup de vegans mal argumenter en faveur de leur régime alimentaire. Ils montrent des chiffres sur la santé meilleure que ceux des omnivores et font une conlusion attive en concluant que leur alimentation est la meilleur.

Or leur conclusion est biaisée.
Puisque d’après l’analyse de Julien Vanesson, les végétarien et les pesco végétarien on un meilleur % que les végétaliens.

Mais cette analyse montre qu’une diminution de viandes, et que choisir une meilleur qualité de viandes
( c’est à dire non industrielle ) réduit nettement les risques d’accidents cardio-vasculaires de 20 % à 34 %, et c’est beaucoup !

Imagine, si on devenaient tous minimum flexitariens on pourrait supprimer l’élevage industriel et augmenter notre espérance de vie. ( J’ai le droit de rêver :p )

J’ai beaucoup aimer se livre car il m’a permis de me réconforter dans mon cheminement de me passer de viandes animales ( c’est possible de se passer de viandes ) mais aussi de me mettre en évidence les points faibles du régime végétalien ( comme moi ). Car ce mode alimentaire à tendance carencé l’individu et il ne faut pas agir aux hazard.

Bien qu’il soit un meilleur choix que le régime omnivore. Sans suppléments alimentaires, ou compléments alimentaires, il est préférable d’opter pour un régime végétarien qui ne provoque pas de carrences.

Quel que soit ton régime alimentaire :

Je t’invite à prendre soin de toi en réduisant ta consommation de viandes, l’excès n’est pas bénéfique pour toi.
à éviter le plus possible la viande « industrielle » et à préférer le poisson à toutes autres viandes.

Si tu es sportif et que tu veux avoir ton cotat de protéïnes je t’offre mon livre à télécharger 50 nuances de steak en bas de page

Si tu es végétalien à surveiller ton sang et contrôler tes apports nutritionnelles puis à te supplémenter en compléments alimentaires voici un autre article pour toi :

6 suppléments végétaliens pour booster tes perf. sportif

Longue vie.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>